VOS QUESTIONS NOS RÉPONSES

Qu'est-ce que les sciences criminelles ?

Les sciences criminelles recouvrent une approche interdisciplinaire du crime (droit, science et médecine, sciences humaines et techniques). En particulier, l'École des Sciences Criminelles (ESC) est unique dans la combinaison spécifique de la criminologie (science humaine) et de la science forensique (science expérimentale et historique).

Quelle est la différence entre la criminalistique et la criminologie ?

La criminologie représente l'étude du phénomène criminel et sa compréhension au travers de dimensions variées en sciences humaines. Alors que la criminalistique se focalise sur l'exploitation technique des traces issues du crime.

Si le terme de criminologie est souvent employé pour parler de la criminalistique, c'est du au fait que le terme criminalistique n'est pas aussi connu et répandu que son pendant sociologique.

La criminalistique, également centrée sur le phénomène criminel, utilise les vestiges matériels (e.g traces digitales, traces de semelles, ADN,  fibres, etc) consécutifs aux activités criminelles et fournit des informations utiles à l'enquête et au tribunal sous forme d'indices, de preuves ou encore pour le renseignement.

Quelle est la distinction entre police scientifique, criminalistique et science forensique ?

Bien que souvent considérés comme synonymes, ces termes se distinguent par leur dimension pratique :

  • La police scientifique : dimension de l'intervention sur les lieux intégrée à un corps de police
  • La criminalistique : dimension du travail technique en laboratoire sur des traces liées à l'investigation criminelle
  • La science forensique : cette science englobe les deux premières dimensions mais inclut également des aspects médico-légaux ainsi que la résolution de problèmes ou litiges dans des domaines autres que criminels (civil, administratif, règlement, arbitrage), ainsi que l'expertise judiciaire

Qu'est-ce qu'un forensicien ?

Les experts, oui mais pas seulement … C'est prioritairement un(e) scientifique à vocation de chercheur axé(e) sur la résolution de problèmes, l'un des plus compliqués étant celui du crime. Elle/Il se base sur ce qu'elle/il trouve sur les lieux pour les faire parler et donner les informations utiles à tous ces partenaires policiers, juristes, analystes, criminologues.